Andrea

Je ne sais pas

5. comment j'ai connu journalintime

Ca n'a rien d'extraordinaire, mais je voulais raconter comment j'étais arrivée, précisément, sur ce site, journalintime.com, et pas un autre, pour y raconter un peu ma vie. Au départ, je ne cherchais pas du tout à écrire un journal intime... Pourtant, tout est bien parti de ma vie intime... J'ai une copine. Mais j'aimais, et j'avais envie de pouvoir aimer, une autre femme. Au fil des discussions que j'ai pu avoir avec ma copine, le sujet s'est ouvert petit à petit. Un jour, je suis allé sur internet qwantifier* le mot 'polyamour'. Depuis longtemps, j'écoute les podcast "C'est (...)

4. Livrée de temple

Encore une fois, c'est la nuit que je viens ici. Il faudra que je raconte l'histoire absurde qui m'est arrivée à la cafétéria du supermarché l'autre jour. Il faudra vraiment que j'écrive sur Rohmer. Ou plutôt, à partir de... Et bien sûr je n'oublie pas la rencontre avec Emilie. Je vais y arriver ! Je pense encore à Anna, et à mon échec cuisant. Avec le temps, la douleur diminue. Toujours la même douleur que je traîne comme un boulet. Mes actes manqués ne servent qu'à la raviver. Une douleur douce et insupportable à la fois. Je n'arrive pas à travailler. --- C'est (...)

3. Rencontre

Hier, j'ai passé la journée à errer. Comme avant-hier. Depuis combien de temps j'erre de la sorte ? Ca tend la perche à un "depuis toujours".. mais pas tout à fait. J'erre depuis longtemps tout de même. Depuis le jour où j'ai appuyé sur pause. Depuis ce jour, j'ai attendu que la vie reprenne là où elle s'était arrêtée. J'ai refusé de faire autre chose. J'ai boudé. Je n'ai pas voulu vivre réellement ce qui se passait dans ma vie ; je ne voulais pas le faire tant que le film n'avait pas repris son cours exactement là où je l'avais laissé. Ce n'est que très tard que j'ai (...)

2. La Plage

Cette neuille, je me suis levée pour venir ici. Ici, c'est le journal. C'est un lieu.. J'imagine ce lieu comme une oasis dans la nuit. Dont l'eau serait lumineuse. Clair-obscur. Une oasis au milieu d'un désert de sable, dans une nuit éternelle. Chaque fois qu'on viendrait ici, il ferait nuit. Ce lieu n'existerait pas de jour. Le sable de nuit me rappelle un souvenir... --- C'était il y a deux semaines, avec des ami·e·s. Sous la nuit, la plage. Sur la plage, un feu de bois. Peu de choses, peu de mots, mais toujours aussi magique. Simplicité. C'était un week-end passé ensemble. (...)

1. Pour commencer

Naissance Au bord des larmes Elles sont à l'intérieur ; je sais qu'elles ne se montreront pas Il y a des êtres, pas loin Des présences Elles suffisent à me résorber Même derrière un mur.. la porte est ouverte, elles peuvent surgir à tout moment Pourtant ma gorge me supplie de me laisser pleurer Une vague s'enroule autour de ma nuque, retombe sur mes tempes, se noue en moi J'ouvre ce journal, et j'ai l'impression d'être subitement arrivée Quelque part Au bout d'un chemin Face à cet inconnue, à ce danger inespéré Mes mains tremblent presque ; je n'ai jamais été si (...)